Page d'accueil Nous contacter par email

ILIAN DES CARAIBES : chanson "Construire"

Hervé de Belloy, Isabelle Fievet

Vous pouvez acheter cette chanson sur Itunes ou sur Amazon

Audio

Refrain :

Avec une bonne idée et un solide marteau,

Viendra germer, ah oui, la naissance d'un bateau,

Tournemain et confiance l'engendreront costaud,

Avant de commencer il est déjà dans l'eau.

Il flotte dans ta tête, envahit tes passions,

Devient réalité, échappe à la fiction,

Responsabilité, jeu de la construction,

A coup de volonté, navigue ta vision.


Innover, ça n'est pas de nouvelles idées

Mais simplement les vieilles, les laisser de côté

Ouvrir son esprit pour élargir le champ

Servir l'aventure et trouver le bon plan,

Demande à tes tiroirs de racler tous les sous,

Pour payer l'architecte, le chantier du vieux fou,

Qui en défend l'entrée et menace de coups

Ceux qui imagin'raient qu'on tiendrait pas le coup

Avec tous les copains, tu roules le plastique,

Des deux moitiés de coque, tout en fibre qui pique

imbibée de résine sur tous les doigts qui poissent

Si ça catalyse pas, commence ton angoisse

De peau en peau solide, se forme la coquille,

De l'œuf coque tout neuf au soleil qui brille,

Les mêmes opérations pour le coiffer d'un pont

Caresser la peau neuve sortie de l'éclosion

Refrain

Avec une bonne idée et un solide marteau,

Viendra germer, ah oui, la naissance d'un bateau,

Tournemain et confiance l'engendreront costaud,

Avant de commencer il est déjà dans l'eau.

Il flotte dans ta tête, envahit tes passions,

Devient réalité, échappe à la fiction,

Responsabilité, jeu de la construction,

A coup de volonté, navigue ta vision.

Maman les p'tits bateaux qui naissent ont-ils des jambes

Mais non mon grand bêta, sur des roues tous ensemble,

Du berceau à l'écluse on partit en voyage

Vers les jeunes navires attendant au village.

Ils étaient tous élevés dans la diversité

Tourneur, électricien, glandeur, chanteur d'été

Comptable, médecin, y'avait même un banquier

Qui baptisaient de sueur l'objet de leur fierté

Boulot, bateau, dodo, et en plus deux bébés,

Du chantier matériel, tête et cœur occupés,

On veut aller plus vite, on se met à chauffer

Les pompiers le sauvèrent d'une grande flambée

Attends ce n'est pas tout, on a failli couler,

Soudain la Saône en crue, jusqu'au pont, est montée

Quelle vision d'une épave, qui n'a même pas flotté

Dans plaisance, y'a plaisir, doute le plaisancier.

      

Refrain

Avec une bonne idée et un solide marteau,

Viendra germer, ah oui, la naissance d'un bateau,

Tournemain et confiance l'engendreront costaud,

Avant de commencer il est déjà dans l'eau.

Il flotte dans ta tête, envahit tes passions,

Devient réalité, échappe à la fiction,

Responsabilité, jeu de la construction,

A coup de volonté, navigue ta vision.

Trois années, les pensées suivaient le niveau d'eau,

Il était enfin prêt à mettre un pied dans l'eau,

Savoir ce jour enfin, de la grande mise à l'eau,

Si le poids du labeur n'enfonce pas la lign' d'eau.

Il flotte désormais, c'est vraiment un bateau,

Il est né de nos vies, pour nous c'est le plus beau,

Venez tous les amis, baptisons dans la joie,

Embraquons le navire et testons le, -, ma foi !

Refrain

Avec une bonne idée et un solide marteau,

Viendra germer, ah oui, la naissance d'un bateau,

Tournemain et confiance l'engendreront costaud,

Avant de commencer il est déjà dans l'eau.

Il flotte dans ta tête, envahit tes passions,

Devient réalité, échappe à la fiction,

Responsabilité, jeu de la construction,

A coup de volonté, navigue ta vision.


Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes