Page d'accueil Nous contacter par email

Et demain ?

Depuis 1916, la population mondiale a été multipliée par 4 : 1,8 Mards 1916 / 7,5 Mards en 2016. Et les familles Belloy et Beauvoir y ont largement contribué. Mais demain ?

­­

Et maintenant peut-être que Romane aura 100 ans en 20116.

En 1916, pour manger de bons légumes, on avait un potager. En 2016, pour manger de bons légumes, on a la permaculture et les potagers bio et même les potagers urbains.

En 1916, pour se déplacer, il y avait pas mal de bicyclettes … même pour aller à un mariage. En 2016, pour se déplacer sans polluer et rester en bonne santé, il y a la vélorution, qui est la révolution à vélo … autour du soleil.

En 1916, pour avoir l'heure, on avait une montre ; pour téléphoner, il y avait ce téléphone ; pour avoir des nouvelles, il y avait des journaux ; pour prendre des photos, il y avait çà ; pour écouter de la musique, il y avait çà et pour rester en contact avec ses amis, il y avait le courrier et les fêtes des moissons. En 2016, pour faire tout çà, on a … un smartphone.

Alors qu'est-ce qui s'est passé : 3 révolutions industrielles : 1- le charbon, le chemin de fer et l'industrie lourde ; 2- le pétrole, la voiture et l'industrie de consommation ; 3- aujourd'hui le soleil et l'industrie du numérique !

Mais on sait bien que pour notre sauvegarde, il va falloir passer de "l'huile de roche" (le pétrole) à "l'huile de coude" (la sobriété heureuse dans le "do it yourself").

Alors qu'est-ce qui va se passer pour Romane … la parole est aux créateurs d'aujourd'hui !

Et demain ? Les 100 prochaines révolutions

  • Qu'est-ce qui fait une belle vie ? Une étude menée à Harvard pendant plus de 75 ans a suivi des enfants pendant toute leur vie pour essayer de déterminer ce qui rendait heureux et en bonne santé. Et ils ont découvert que la clef était finalement simple : il faut avoir des relations fortes et durables. Je vous invite à regarder une conférence sur TED à ce sujet.
  • Après 70 ans de mariage et 100 ans de vie, Bon Papa vous êtes un bon exemple ! Et le fait que nous soyons tous ici montrent bien notre désir de suivre le même exemple. Mais c'est quand même dingue, 100 ans ! Quand vous mettez Romane, qui est née cet été, dans les bras de Bon Papa, il y a 100 ans d'écart ! C'est dingue, non ? Imaginez maintenant que nous mettions Bon Papa dans les bras d'un Bon Papa 100 ans plus vieux, lui-même dans les bras d'un Bon Papa 100 ans plus vieux, et si vous répétez cela seulement 19 fois, vous pouvez mettre ce dernier Bon Papa dans les bras du Christ ! Il y a 20 bons papas, nous étions en l'an 16 !
  • Mais alors, dans l'autre sens, que se passera-t-il dans 20 bons papas ? Et même dans un seul, dans un siècle ? Google et les entreprises de la Silicon Valley disent vouloir « tuer la mort », et font déjà des avancées colossales en médecine. Nos chances de tous atteindre 100 ans sont réels ! Ainsi, vous qui avez 60 ans aujourd'hui en aurez 100 en 2056. Ceux qui ont 30 ans, en 2086. Et Romane, la dernière née, en 2116 ! Quelle vie va-t-elle vivre ?
  • Facebook n'a été créé qu'en 2004 à plus de 6000 km d'ici et nous le regardons quasiment tous plus d'une fois par jour, à l'exception de Bon Papa peut-être. 20 pays ont adopté le mariage homosexuel en moins de 10 ans, 200 pays ont réussi à s'accorder sur un accord historique sur le climat. Les choses bougent ! J'ai lu un article en ligne qui disait : comment pouvons-nous vivre dans un monde avec des changements si rapides ? Car oui ! Les changements sont de plus en plus rapides, à tel point qu'il est impossible de prédire l'avenir.
  • Nous avons toutefois quelques données qui peuvent nous aider : en 2100, nous serons 11 milliards sur terre, 50% de plus qu'aujourd'hui. La terre se sera réchauffée de 1,5° à 2°, nous aurons beaucoup plus de « freak weather », des cyclones ultra puissants, de longues sécheresses, des tensions sur l'accès aux ressources qui amèneront des tensions géopolitiques, mais au moins l'humanité ne sera pas condamnée et nous aurons l'opportunité de nous réinventer !
  • Dans les 100 ans qui viennent, nous allons aussi voir le développement de l'intelligence artificielle qui va venir se loger absolument partout dans nos vies, nous permettant peut-être de trouver une solution à la pauvreté, la préservation de l'environnement, et même peut-être effacer nos bêtises ! La création de valeur sera par ailleurs largement plus concentrée et pour répartir la richesse, nous créerons peut-être un revenu universel, donné à tous sans conditions. Nous ne travaillerons ainsi plus par nécessité mais par choix. Et comme je le disais en intro, la plupart des maladies physiques auront potentiellement été éradiquées, à tel point que nous aurons peut-être même un jour le choix de mourir ou non. Et finalement, au milieu de cette vie optimisée dans tous les sens, il restera une question que nous n'arriverons sans doute jamais à taire : quel est le sens de notre vie ?
  • Vous avez peut-être entendu parlé d'un livre d'une infirmière australienne en soin palliatif qui a accompagné des malades en fin de vie et qui a répertorié les 5 regrets les plus courants. Au seuil du grand départ, nul doute que leur retour sera utile sur cette question. Voici ce qu'ils disaient :
    • Premier regret : « j'aurais aimé avoir le courage de vivre comme je voulais, et pas de vivre la vie qu'on attendait de moi ». Quand les gens regardent leur vie avec clarté, ils voient le nombre de rêves qu'ils avaient et qu'ils n'ont pas réalisés.
    • Deuxième regret : « je regrette d'avoir travaillé si dur ! »
    • Troisième regret : « j'aurais voulu avoir le courage d'exprimer mes sentiments ». Du coup, permettez-moi d'exprimer les miens : je suis vraiment ravi de vous voir tous !
    • Quatrième regret : « je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis. »
    • Cinquième regret : « j'aurais aimé m'autoriser à être plus heureux. » L'auteur d'ajouter : « la plupart des patients ne réalisait qu'à la fin de leur vie que le bonheur est un choix. »
  • Ces enseignements sont géniaux pour nous ! Pour les 100 prochaines années, nous ne pouvons pas dire comment sera le monde, mais nous pouvons nous fixer une direction : vivre une vie qui nous corresponde vraiment.
  • Car au fond, si de grandes solutions peuvent naître dans les 100 prochaines années, les véritables changements viendront si nous avons la volonté de les appliquer. Nous aurons peut-être les moyens de construire un paradis sur terre, et, je le crois bien, nous pouvons peut-être même y arriver ! Alors, je vous propose de faire ce vœux : arriver à nos 100 ans en ayant vécue une vie pleine et heureuse. Chère famille, chers amis, à vos futurs 100 ans !


Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes